Rencontres diaboliques😈

Elles sont partout, mais surtout lĂ  oĂč on s’attend pas Ă  les voir.

On peut les voir, dans l’art street, oĂč elles nous sourient, nous effraient ou nous…fascinent!

Elles nous narguent parfois, car elles nous font des frayeurs . Elles nous font frissonner de peurs….est-ce par plaisir? Seules, elles ont la rĂ©ponse Ă  cela. Elles nous attaquent de plein fouet, sans mĂȘme qu’on puisse la toucher.

Les rencontres diaboliques sont comme la carte joker 🃏…nul ne sait comment elles viennent Ă  nous. Quoi que certains facteurs les guident vers nous, qu’ils soient dramatiques ou Ă  coups de suspens, elles nous sĂ©lectionnent. Et ce, sans mĂȘme qu’on ait le droit de les contourner. Elles nous tombent dessus, qu’on le veuille ou non.

Lilac Alley

Elles nous ont dans leurs collimateurs. Elles nous dĂ©signent, elles nous dĂ©clenchent l’alerte sans mĂȘme qu’on ait eu le temps de souffler, ou de constater quoi que ce soit. Cela va de soi, elles n’y vont pas d’actes 💀

Comme vous pouvez le constater, elles intriguent les artistes qui initient leurs imaginations crĂ©atives, Ă  ce sujet macabre. Mais qui fait parti de la vie, tout comme les mĂ©faits des alĂ©as. Elles inspirent les artistes qui eux s’en amusent, et en font leurs muses.

Elles nous Ă©pousent sans mĂȘme qu’on en ait l’envie. Elles s’invitent en nos consciences, elles s’invitent Ă  nos Ă©motions les plus fortes et, elles ne nous laissent surtout pas le choix d’ĂȘtre ce qu’on pourrait dire….des ĂȘtres poussiĂšres! Car tantĂŽt on brille dans la lumiĂšre 💡, tantĂŽt on tombe dans l’oubli de la pĂ©nombre. D’ailleurs, ces rencontres diaboliques nous en croisons Ă  tout-va. Car elles vont et viennent comme des valses de Vienne tendrement chantĂ©e par François Feldman. Car elles s’évaporent six pieds sous terre , ou bien elles se transforment en cendre que l’on propage en des lieux sereins. Comme l’aurait souhaitĂ© le dĂ©funt ou la dĂ©funte.

Elles nous dĂ©signent tous et toutes. Donc, arrĂȘtez de vouloir vous faire la guerre Ă  tout bouts de champs. Vivez tant que vous le pouvez, car on finira tous et toutes au mĂȘme endroit…ou pas ! FREE UP

Publié par SmÎzikal & Mary Cerize

A coup de bonnes vibz, grĂące Ă  la touche rudeboy Smozikal. Et Ă  la touche rĂȘveuse de Mary Cerize , leur lien bro-sista met Ă  l'honneur la Street Art. Et ils soulignent, sans modĂ©ration, la diversitĂ© dĂ©bordante et enrichissante d'artistes de rue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

%d blogueurs aiment cette page :